Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les rois maudits - 4- La loi des mâles de Maurice Druon

Maurice Druon
  Les rois maudits
  Les rois maudits - 2- La reine étranglée
  Les rois maudits - 3- Les poisons de la couronne
  Les rois maudits - 4- La loi des mâles
  Les rois maudits - 5- La louve de France
  Les rois maudits - 6- Le lis et le lion
  Les rois maudits - 7- Quand un roi perd la France

Les rois maudits - 4- La loi des mâles - Maurice Druon

Haletant !
Note :

   Je continue donc ma série, vu que ça, au moins, je les lis! Je suis maintenant à plus de la moitié et ce tome concerne la période de 7 mois qui s’écoule entre la mort de Louis X et la montée sur le trône de son frère Philippe V le Long. Ceux qui connaissent un peu la période savent que cette accession au trône a été pour le moins controversée et Druon prend ici le parti des légendes. Du coup, c’est particulièrement machiavélique comme version.
   
   Suite à la mort de Louis X, la situation est un peu compliquée. En fait, Clémence de Hongrie est enceinte et dans ce temps-là, aucun moyen d’avoir une écho pour savoir si c’est un garçon ou une fille. Du coup, on nomme quelqu’un pour garder le ventre de la reine et la guerre interne commence pour la régence. Charles de Valois, en tant que frère de Philippe le Bel, considère que c’est son droit et les ducs de Bourgogne veulent faire valoir les droits de Jeanne, fille présumée de Louis X et de Marguerite de Bourgogne. Ajoutons à ça Robert d’Artois qui en veut à mort à sa tante Mahaut et Philippe de Poitiers qui voit au loin poindre le trône… tout va bien!
   
   Entre les lois de succession inventées de toutes pièces, les crimes présumés et les complots divers et variés, ce tome a tout d’un épisode de Game of Thrones. De plus, du côté de Marie de Cressay et de Guccio le Lombard, tout n’est pas au beau fixe, vu que le prêtre ayant célébré leur mariage secret est mort. Inutile de préciser que sa famille n’apprécie pas nécessairement le bébé qui va naître de cette union.
   
   Bien entendu, il faut en prendre et en laisser. Certes, les événements sont basés sur du réel mais il y a quand même beaucoup d’interprétations et Druon a choisi le côté romanesque. Mais ça se lit tout seul et, ma foi, j’aime énormément!
   
   La preuve, j’ai commencé le tome 5 !

critique par Karine




* * *