Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Z comme: Boule à zéro - T5 - Le nerf de la guerre de Zidrou

Zidrou
  Z comme: Boule à zéro - T5 - Le nerf de la guerre
  Z comme: Les beaux étés
  Z comme: SHI - tome 1

Z comme: Boule à zéro - T5 - Le nerf de la guerre - Zidrou

Bon, ben y a plus qu'à...
Note :

    Ernst : Illustrations
   
   Mesdames, Messieurs, nous interrompons momentanément le cours de nos diffusions intitulé BD numéro XXX afin de vous faire partager le coup de cœur annuel. Une BD non pas à lire, mais à acheter*. Pas à se procurer en bibliothèque pour une fois, mais en encourageant son achat et sa diffusion ainsi que d’autres auprès des enfants hospitalisés. Plus d’informations sur http://www.2000bd.org/
   
   Dans l’épisode précédent, Madame la mort avait fait son office. Aujourd’hui, Zita et les crocos vont mettre tout en œuvre pour faire que les parents soient accueillis dans l’hôpital pour quelques nuits sans avoir à aller dans un hôtel éloigné (et cher). Les idées fusent, les embûches aussi. Cela sent le vécu mais aussi et surtout l’espoir.
   
   
   "Bonjour, je m’appelle Zita Sayyah, mais ici, à l’hôpital La Gaufre, tout le monde m’appelle "Boule à Zéro". Cela fait 9 ans que je vis ici. Qui dit mieux? Tout ça par la faute d’une saleté de leucémie que je ne vous présente pas : elle pourrait vous trouver à son goût. En 9 ans, j’en ai vu défiler des enfants malades et des parents ! J’en ai vu des larmes versées ! Des sourires partagés aussi… Ce qui manque cruellement dans cette clinique, c’est une chambre pour accueillir de temps en temps des parents d’enfants hospitalisés. Faute d’argent, à ce qu’il paraît.
   Mais, vous me connaissez ! Quand un problème surgit, je ne suis pas du genre à rester les bras croisés. Pour trouver une solution, je suis prête à me retrousser les manches… et la cervelle. Parole de Zita !"

   
   
   * En fait, c'est même mieux d'acheter la série

critique par Le Mérydien




* * *