Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Creole Belle (Dave Robicheaux - 19) de James Lee Burke

James Lee Burke
  Purple cane Road (Dave Robicheaux - 11)
  Le bagnard et autres nouvelles
  Dans la brume électrique avec les morts confédérés (Dave Robicheaux - 6)
  Le brasier de l'ange (Dave Robicheaux - 8)
  Dixie city (Dave Robicheaux - 7)
  Prisonniers du ciel (Dave Robicheaux - 2)
  Une tache sur l´éternité (Dave Robicheaux - 5)
  La rose du Cimarron
  Le boogie des rêves perdus
  Une saison pour la peur (Dave Robicheaux - 4)
  Sunset limited (Dave Robicheaux - 10)
  La pluie de néon (Dave Robicheaux - 1)
  Cadillac juke-box (Dave Robicheaux - 9)
  Bitterroot
  Heartwood
  L'Emblème du croisé (Dave Robicheaux - 14)
  Dernier tramway pour les Champs Elysées (Dave Robicheaux - 13)
  Vers une aube radieuse
  Jolie Blon’s Bounce (Dave Robicheaux - 12)
  La descente de Pégase (Dave Robicheaux - 15)
  Jésus prend la mer
  Black cherry Blues (Dave Robicheaux - 3)
  La moitié du paradis
  Déposer glaive et bouclier
  Dieux de la pluie
  Creole Belle (Dave Robicheaux - 19)
  L’arc-en-ciel de verre (Dave Robicheaux -18)
  Swan Peak (Dave Robicheaux - 17)
  La nuit la plus longue (Dave Robicheaux - 16)

James Lee Burke est un écrivain américain de romans policiers, né à Houston (Texas) en 1936.
Il vit entre New Iberia (Louisiane) et Missoula (Montana).
Diplômé de littérature américaine, il enseigne à l’université du Missouri.
Après avoir habité longtemps en Louisiane, il réside actuellement à Missoula (Montana)

Creole Belle (Dave Robicheaux - 19) - James Lee Burke

19ème opus de la série Robicheaux
Note :

   Rarement James Lee Burke aura mis autant "le paquet", aura mené si proche des voies de l’illégalité son héros, Dave Robicheaux et son ami de toujours, Clete Purcel. Il a vieilli notre Dave, toujours enquêteur à New Iberia (Louisiane), un peu à l’écart de la tourmentée Nouvelle-Orléans. Ses relations avec sa responsable, Helen Soileau, heureusement lui permettent de retomber sur ses pattes parce que pour ce qu’il s’agit de ses méthodes – et de celles de Clete surtout – on est éloigné de l’orthodoxie.
   Il faut dire que là, James Lee Burke, a dû se lancer un défi, du genre "on va voir si on peut le faire sortir de cette situation". Et c’est périlleux.
   
   A l’attaque de cet épisode, Dave Robicheaux est à l’hôpital après s’être pris une balle entre les omoplates (épisode précédent ?, pas lu). Il se remet doucement, tout doucement et il reçoit une visite dont il est incapable de dire s’il s’agit de la réalité ou d’un rêve sous morphine : Tee Jolie, une très jeune femme de sa connaissance, un peu paumée un peu artiste. Elle a justement disparu, et depuis longtemps, lorsqu’il sort de l’hôpital et sa sœur a été retrouvée sous forme de cadavre flottant entre deux eaux. Dans le même temps, Clete Purcel se voit victime d’une tentative d’escroquerie par des seconds couteaux de la mafia locale.
   
   Dave Robicheaux ne va laisser tomber ni l’un ni l’autre mais Dieu sait que James Lee Burke pousse là le bouchon très loin. Et retomber sur ses pattes néanmoins mais bon sang, de drôles de spécimens décidément rôdent dans cette Nouvelle-Orléans qui a été dévastée par l’ouragan Katrina.
   Entre autres spécimens, James Lee Burke nous sort de son chapeau une jeune femme dont tout indique qu’elle est une tueuse à gages et, accessoirement… la fille cachée de Clete ! Qui entraine Alafair, la fille de Dave dans son sillage. Et ce sillage est clairement en eaux troubles...
   
   Pour un fondu de James Lee Burke, les 620 pages ne constituent en rien un obstacle. Au contraire. On ne le répètera jamais assez ; entre l’atmosphère délétère de la capitale de la Louisiane et l’environnement du bayou, notre cœur ne balance pas. On prend tout !
   
   Depuis un certain temps, l’épisode 14 plus précisément, ce n’est plus Freddy Michalski qui officie comme traducteur et il y a, à mon sens, une déperdition en version française. C’est Christophe Mercier ici, dont j’ai pourtant lu déjà avec bonheur deux ouvrages, et ça me parait moins fluide, avec des fautes ou des maladresses, qu’avec Freddy Michalski.
   
   
   Série Dave Robicheaux
   
   1. La Pluie de néon, The Neon Rain (1987)
   2. Prisonniers du ciel, Heaven's Prisoners (1988)
   3. Black Cherry Blues, Black Cherry Blues (1989)
   4. Une saison pour la peur, A Morning for Flamingos (1990)
   5. Une tâche sur l'éternité, A Stained White Radiance (1992)
   6. Dans la brume électrique avec les morts confédérés, In the Electric Mist with Confederate Dead (1993)
   7. Dixie City Jam (1994)
   8. Le Brasier de l'ange, Burning Angel (1995)
   9. Cadillac Jukebox (1996)
   10. Sunset Limited (1998)
   11. Purple Cane Road (2000)
   12. Jolie Blon's Bounce (2002)
   13. Dernier tramway pour les Champs-Élysées, Last Car to Elysian Fields (2003)
   14. L'Emblème du croisé, Crusader's Cross (2005)
   15. La descente de Pégase, Pegasus Descending (2006)
   16. La nuit la plus longue, The Tin Roof Blowdown (2007)
   17. Swan Peak (2008)
   18. The Glass Rainbow (2010)
   19. Creole Belle, Creole Belle (2012)

   20. Lumière du monde, Light of the World (2013)

critique par Tistou




* * *