Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Fin d’été de Johan Theorin

Johan Theorin
  L'Heure trouble
  L'écho des morts
  Le Sang des pierres
  Froid mortel
  Fin d’été

Johan Theorin est un écrivain et journaliste suédois né en 1963.

Fin d’été - Johan Theorin

Souvenirs de morts, de vivants, de morts vivants...
Note :

   Retour à Öland ; le vieux Gerlof sort de sa maison de retraite pour l’été ; il commence à trouver le temps long.
   
   Il y a 70 ans, début des années 30, il aidait le fossoyeur pour se faire un peu d’argent l’été. On enterrait Edvard Kloss , mort écrasé sous un mur d’une dépendance de sa maison. Mort sûrement pas accidentelle… au moment de la descente en terre un gamin de douze ans Aron Fredh apparaît pour aider à descendre le cercueil. Des coups sourds, pendant l’ensevelissement font croire qu’il est vivant. On le ressort, mais le docteur Blom est formel : bien mort… on le ré enterre et les coups reprennent…
   
   Ce n’est qu’à la fin du roman que Gerlof entrevoit une explication rationnelle.
   
   Entre temps il aura à aider pour sauver des vies dans une histoire de vengeance. Aron Fred (dit le Revenant) 70 ans plus tard est de retour au pays et cherche à se venger des Kloss.
   
   Mais il y a des "bons Kloss" le petit Jonas, confident de Gerlof, qui a vu des morts vivants ! et son papa Niklas frère cadet de Kent Kloss, descendant tout aussi méchant qu’Edvard le mort des années 30…
   
   C'est avec plaisir que j'ai retrouvé cet auteur . je regrette un peu qu'il soit retourné à l’île d’Öland, son précédent roman nous avait transporté ailleurs... toutefois, l'intrigue est très intéressante, et l'on a aussi la terrible expérience du goulag (ce n'est pas Ivan Denissovitch mais c'est très bien tout de même).

critique par Jehanne




* * *