Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ma vie de pingouin de Katarina Mazetti

Katarina Mazetti
  Le mec de la tombe d’à côté
  Les larmes de Tarzan
  Entre Dieu et moi, c’est fini
  Le caveau de famille
  Mon doudou divin
  La fin n’est que le début
  Le Viking qui voulait épouser la fille de soie
  Ma vie de pingouin

Née en 1944, Katarina Mazetti est journaliste à la radio suédoise, auteur de livres pour la jeunesse et de romans pour adultes.
(Source éditeur)

Ma vie de pingouin - Katarina Mazetti

Une faune éclectique
Note :

   "Et quand il m'a mise debout et embrassée, c'était comme à la télé. La question était de savoir s'il s'agissait d'une comédie (La croisière s'amuse, Saison 10) ou un documentaire farfelu."
   
   Bienvenue à bord de l'Orlovsky, ancien navire scientifique russe, pour une croisière de l'extrême: direction l'Antarctique !
   
   A bord, une faune tout aussi éclectique, farfelue et parfois cruelle que celle qui se trouve sur les icebergs ou les îlots ! Par ordre d'apparition: Wilma,32 ans, dont la bonne humeur inébranlable n'est pas sans un arrière plan plus sombre; Tomas, trentenaire qui veut en finir avec la vie, mais c'est pas gagné ; Alba, 72 ans , qui a eu mille vies, grande scrutatrice des mœurs humaines. Sans oublier un essaim de personnages secondaires, d'âge plus ou moins avancé, venus observer les oiseaux ou se trouver un compagnon !
   
   Fine observatrice, Katarina Mazetti semble s'être régalée à croquer tout ce petit monde, jeunes et vieux mélangés, embarqué dans une expédition fertile en rebondissements !
   
   Alternant épisodes cocasses ou plus sombres, le roman file à toute allure pour le plus grand bonheur de son lecteur ! On retrouve en effet avec un plaisir sans pareil une Katerina Mazetti au mieux de sa forme et n'hésitant pas à peindre, avec beaucoup de véracité, les animaux rencontrés en chemin . Un grand bonheur de lecture !
   
   270 pages piquetées de marque-pages, lues d'une traite !
    ↓

critique par Cathulu




* * *



Brisons la glace !
Note :

    Comme beaucoup de lecteurs j’avais beaucoup aimé "Le mec de la tombe d’à côté", (son premier roman traduit en français, me semble t-il) . Mais je n’ai pas ensuite suivi particulièrement sa carrière.
   
    Ce livre commence dans un aéroport parisien et l’opinion de l’auteur via un des protagonistes du récit est plutôt sévère !
   Contrairement à moi ils parlent tous français. Qui plus est ils ne parlent que français. Les questions en anglais les irritent…

   
   Nous sommes donc au milieu d’une colonie d’habitants du royaume de Suède partant pour un dépaysement garanti en Antarctique. L’Arctique est, semble-t-il, plus près mais moins dépaysant ! Alors suivons leurs périples.
    De Paris à Santiago avec une escale à Sao Paulo. Des amitiés se créent, les inimitiés viendront plus tard. Quelques heures aux îles Malouines de triste mémoire et tout ce beau monde s’embarque sur un navire… russe, l’Orlovsky.
    Et vogue la croisière !
   
    Beaucoup de personnages dans ce roman, les têtes d’affiche :
    La pétillante mais observatrice et lucide Alba, 72 ans aux prunes, grande voyageuse devant l’éternel, son plaisir : comparer les comportements des humains et de la faune dite sauvage. Comparaison pas forcément à notre avantage.
    Tomas pleure son épouse qui l’a quitté pour un américain fortuné. Il regrette surtout ses deux enfants ! Pour lui ce voyage c’est un peu quitte ou double. Journaliste il a lui aussi beaucoup voyagé.
    Wilma est un peu plus jeune que Tomas, la nature ne l’a pas vraiment gâtée, pas féminine pour un sou ; la première chose que l’on remarque chez elle, c’est son menton. Malgré tout cela et sa solitude, elle respire la joie de vivre…
   Dans les seconds rôles, hommes et femmes (surtout ces dernières) bien campés ! Cabine 502 : Lennart, homme pathétique, cocu mais même pas content ! Madame Brittmarie (pas Bridemari), femme à la cuisse légère ! Le froid ne réduit pas ses volcaniques ardeurs !
    Cabine 311 : Ulla Båven et Margaretta Knutsson, femmes dans l’ex-fleur de l’âge cherchent Monsieur bien conservé pour badinage et plus si affinités !
    Et encore, un couple, Mona Alvenberg et Monsieur, un barman britannique, deux sœurs, la tyrannique et détestable Linda et son souffre-douleur Lisa !
    Plus la faune locale, baleines, manchots, phoques et tout un tas d’autres trucs à poils ou à plumes ! Et là aussi la loi du plus fort règne.
   
    C’est bien écrit, l’auteur jette un regard acéré, parfois amusé mais souvent cruel sur ses contemporains dans le vaste huis-clos de ces journées passées entre ciel et terre et entre mer et glace. Elle ne manque jamais de faire le parallèle entre la férocité des animaux et celle de certains humains. Mais il y a beaucoup d’humour dans ce livre !
   
    Extraits :
   
   - Ils s'appellent Goran et Mona. Je les considère comme un couple de manchots.
   
   - "Il n'avait pas d'ennemis, mais il était intensément détesté de ses amis"–Oscar Wilde.
   
   - Eh bien, c'est un repas que j'avais avalé pour rien, pourrait-on dire. Une fois arrivé dans mon estomac, il est aussitôt revenu sur ses pas.
   
   - Son cœur est si vaste qu'il commence probablement au niveau de ses genoux pour se terminer à hauteur des épaules.
   
   - Deception Island, a-t-il dit. L’île qui vous trompe.
   
   - Le genre humain est vraiment intéressant.
   
   - Ce baiser s'est prolongé jusque dans les orteils–et on les a loin à l'autre bout du corps, tous les deux.
   
   - La question était de savoir s'il s'agissait d'une comédie (la croisière s'amuse, saison 10) ou d'un documentaire farfelu.

   
    Titre original: Mitt liv som pingvin (2008).

critique par Eireann Yvon




* * *