Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Nous sommes tous des féministes de Chimananda Ngozi Adichie

Chimananda Ngozi Adichie
  L’autre moitié du soleil
  Americanah
  Autour de ton cou
  Nous sommes tous des féministes
  L’Hibiscus pourpre
  Chère Ijeawele

Chimamanda Ngozi Adichie est une écrivaine nigériane née en 1977.

Nous sommes tous des féministes - Chimananda Ngozi Adichie

... et toutes !
Note :

   Avant même de connaître la signification de ce mot, Chimamanda Ngozi Adichie était une féministe, aux dires de son meilleur ami. C'est l'une des nombreuses anecdotes émaillant cette conférence, pragmatique, claire et pleine d'humour, dont nous avons ici une version modifiée.
   
   Voyageant entre Nigeria et États-Unis, l'auteure d'"Americanah" a de quoi enrichir sa vision de la situation des femmes et établir des points de comparaison entre l'Afrique et le continent américain. Certains aspects apparaîtront peut être évidents, voire simplistes, mais comme elle le souligne elle-même : "Je commets souvent l'erreur de croire que ce qui est évident pour moi l'est aussi pour les autres."
   
   à noter un glissement de sens dans la traduction du titre original : "We shoul all be feminists" (nous devrions tous être féministes), probablement par contamination d'un slogan connu... (traduction Sylvie Schneiter)
   
   Une nouvelle, "Les marieuses", édifiante et reprenant certains des thèmes évoqués dans le roman ci-dessus, extraite du recueil "Autour de ton cou", accompagne et illustre ce texte. On y voit les désillusions successives d'une jeune nigériane qui vient d'accepter un mariage arrangé avec un compatriote et accompagne son "mari tout neuf", futur médecin, aux États-Unis où il réside et veut s'intégrer à tout prix.
   
   Le décalage est rude entre ce qui lui a été vanté comme un parti particulièrement intéressant et valorisant et la réalité prosaïque : "Pas un mot sur les ronflements désagréables, pas un mot sur les maisons qui s'avèrent des maisons handicapées de l’ameublement."
   
    Pas de pathos, l'héroïne n'est pas une oie blanche et elle a de la ressource, mais une écriture efficace et pleine de vie.

critique par Cathulu




* * *