Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La Jeune Epouse de Alessandro Baricco

Alessandro Baricco
  Soie
  Sans sang
  Novecento: pianiste
  Homère, Iliade
  Cette histoire-là
  Emmaüs
  Mr Gwyn
  City
  Châteaux de la colère
  La Jeune Epouse
  Smith & Wesson
  Trois fois dès l’aube

Alessandro Baricco est un écrivain, musicologue et homme de théâtre italien né en 1958 à Turin.

La Jeune Epouse - Alessandro Baricco

223 pages sans alchimie (hélas)
Note :

   Alors que tout le monde avait oublié sa venue, la fiancée du Fils de la Famille arrive d'Argentine à ses dix-huit ans alors que ce dernier est absent. Le Père a jugé bon en effet qu'il voyage et prenne part aux affaires de la Famille. En attendant son retour, elle est priée de s'installer car elle est après tout la future Epouse du Fils. Dans cette famille où toute notion d'objectivité semble ne pas exister, Père, Mère et Fille et l'Oncle se lèvent tard, prennent des petits déjeuners où l'abondance est de mise et qui s'étirent jusque dans l'après-midi. Souvent d'autres personnes sont invitées et discutent avec eux de sujets divers. Personne ne se presse jamais puis chacun se retire dans ses appartements pour sa toilette et s'occupe de quelques activités jusqu'à l'heure du coucher vécue avec la crainte de ne pas se réveiller le lendemain. La Jeune épouse découvre sa future famille : l'Oncle atteint de narcolepsie, le Père souffrant d'une "inexactitude au cœur" qui pourrait lui être fatale. Il est formellement interdit de lire et les livres sont bannis ("tout est déjà dans la vie, si l'on prend la peine de l'écouter, et les livres nous distraient inutilement de cette tâche, à laquelle tous se consacrent avec une sollicitude telle, dans cette maison, qu'un homme plongé dans la lecture ne manquerait d'apparaître en ces lieux comme un déserteur"), c’est ce qu’apprend la jeune fille par le fidèle Modesto dévoué à la famille. Le temps passe et quand elle pose la question de savoir quand le Fils reviendra, des objets aussi insolites que variés commencent à arriver d’Angleterre signe de son retour sous peu selon la Famille.
   
   Avec une écriture (et une traduction) superbe, Alessandro Baricco nous immerge dans cette famille d'aristocrates comme suspendue hors du temps. Au départ, il est difficile de savoir quand se déroule cette histoire, seule la date de naissance de la Mère donnée nous permet de la situer au XXe siècle. La Fille initie la Jeune Epouse à se donner du plaisir tout seule puis la Mère dont la beauté est saisissante, à l'art de se faire désirer. Le Père la conduira par la suite avec lui dans un bordel où elle apprendra l'histoire de la Famille.
   
   Un roman où l'érotisme se déploie à chaque page avec grâce, sensualité et élégance. Mais Alessandro Baricco ne s’en tient pas là, il s’immisce dans le récit et introduit des réflexions sur le rôle de l’écrivain (tout en modifiant la narration et le changement d’époque).
   
   Malgré toute le talent et l'écriture d’Alexandro Baricco qui m’avait fait pleurer de bonheur à la lecture de Mr Gwyn, cette alchimie ne s’est pas produite avec ce roman (dont la fin m’a laissée dubitative).
   ↓

critique par Clara et les mots




* * *



Certains Baricco me laissent froide
Note :

    Alessandro Barrico a l'habitude de créer des ambiances et univers très particuliers et parfois même étranges et d'y inviter ses lecteurs.
   
    Il le fait avec beaucoup d'élégance et son écriture rassemble à la fois un style envoûtant et singulier.
   
    Dans son dernier opus, il nous fait pénétrer dans une grande maison d'aristocrates, dans le nord de l'Italie, à l'arrivée d'une toute jeune fille venue d'Argentine.
   
    Promise au fils de la famille, absent pour le moment, elle est accueillie comme la seconde fille de cette famille totalement excentrique.
   
    Elle doit s'habituer à leur quotidien très original. Le petit déjeuner se termine dans l'après midi et le champagne y pétille souvent; des invités surgissent et continuent des conversations commencées le matin. C'est un festin très raffiné et un peu hors du temps.
   
    Le soir réserve d'autres rites, d'autres secrets et la jeune fille qui ne voit toujours pas arriver son futur époux sera initiée à d'autres mœurs, d'autres promesses.
   
    L'absence et le retour donnent à Alessandro Baricco la possibilité d'autres ailleurs. Hors du temps, il nous plonge dans une initiation sexuelle, poétique, philosophique avec des aristocrates en fin de race.
   
    Il écrit avec originalité sur un sujet brûlant mais sans aucune vulgarité.
   
    L'auteur se permet de se perdre dans ce récit pour en sortir et parler de sa vie, se contempler en train d'écrire. Le lecteur se perd un peu. La vision du roman se fait différemment.
   
    Mais les passages sur la création littéraire vue par l'auteur sont fort intéressants.
   
    Pourtant, et je regrette quoi qu'aimant beaucoup Barrico, je n'ai pas accroché à la magie de cette histoire. Je n'ai pas eu une once d'intérêt pour ces personnages. Et je ne voyais pas pourquoi un tel roman.

critique par Marie de La page déchirée




* * *