Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La belle lurette de Henri Calet

Henri Calet
  La belle lurette
  Jeunesses
  Fièvre des polders

Henri Calet est un écrivain et chroniqueur français né en 1904 et mort en 1956.

La belle lurette - Henri Calet

Riche brouillamini
Note :

   On en sait un peu plus sur Henri Calet après avoir lu le chapitre que Claude Burgelin lui consacre dans "Les mal-nommés". Assez en tout cas pour ne pas prendre pour argent comptant ce qu'il livre ici de sa vie.
   
   Henri Calet est issu de ce qu'il appelle lui-même un "brouillamini" familial assez invraisemblable. Voici, d'après Burgelin, "les grandes lignes du tableau de famille : une mère qui a délaissé ses deux aînés et dont le premier mari part vivre avec sa sœur et le second avec sa fille; un père nominateur qui n'est pas le père géniteur devenu le compagnon de sa belle-sœur; un père géniteur doué pour la poudre d'escampette et la désertion; un père qui passe les années de guerre avec un faux nom, vit avec la demi-sœur de son propre fils, passe de la mère à la fille pour revenir à la mère; et un géniteur Feuilleaubois qui s'arrange pour avoir de deux mères différentes deux enfants tous deux nommés Barthelmess."
   
    Henri Calet, né Raymond Théodore Bathelmess, n'avait qu'à puiser dans ce brouillamini pour réaliser un récit de ses années de jeunesse peu ordinaire. Il a fait mieux en donnant à ce récit une couleur unique. Son écriture doit sans doute beaucoup à Céline (mélange des registres), comme son ton (froideur, ironie devant les situations les plus pathétiques) et ses thèmes (la Grande Guerre, la famille, l'apprentissage de la vie à la dure) mais c'est du Céline dégraissé au rasoir, sans épanchements, sans vindicte. Une sorte de "Mort à crédit" dépouillé, mais riche de trouvailles stylistiques en tous genres et mené à cent à l'heure.

critique par P.Didion




* * *