Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Portes ouvertes de Ian Rankin

Ian Rankin
  Le jardin des pendus
  La colline des chagrins
  L'appel des morts
  Le carnet noir
  Cicatrices
  Exit music
  L'Etrangleur d'Edimbourg
  On ne réveille pas un chien endormi
  Portes ouvertes

Ian Rankin est un auteur écossais de romans policiers, de nouvelles et de romans d'espionnage. Il est également critique littéraire. Ses romans lui ont rapidement valu le succès.
Il est né en 1960 à Cardenden (petit village de Fife).
Il a vécu quelques années en France, dans le Périgord.

Portes ouvertes - Ian Rankin

Faux truands, faux tableaux, faux fuyants...
Note :

   Pour la journée "Portes ouvertes", la National Gallery d’Edimbourg va montrer les tableaux qu’on ne voit jamais, relégués à l’entrepôt Granton. Le directeur de l’Ecole des Beaux Arts Robert Gissing, va bientôt prendre sa retraite : il est décidé à s’offrir deux de ses tableaux préférés à emporter sur son île déserte, et convainc deux autres amateurs d’art de monter un casse avec lui :
   
   Mike, informaticien qui a fait fortune et vit maintenant de ses rentes en s’ennuyant, rêve d’avoir pour lui ce tableau représentant une jeune femme qui ressemble tellement à Laura la commissaire priseur dont il est l’amoureux éconduit. Et Allan banquier, artiste manqué, accepte d’en être.
   
   Il s’agit de faire exécuter des copies par un étudiant et aussi d’embaucher des gens armés qui sauront impressionner et mettre à mal les gardiens du temple. Mike vient de croiser par hasard un ex-copain d’école devenu truand Chib Calloway. Après hésitations il le paie pour lui fournir des jeunes délinquants qui n’ont pas froid aux yeux.
   
   L’idée bizarre est de lâcher les copies et la camionnette volée et d’emporter les vrais tableaux laissant croire que le casse à foiré. Autre chose, il faut empêcher l’expert de pouvoir se pencher sur les faux tableaux… du pain sur la planche, pour les voleurs amateurs...
   
   Roman policier bien conçu, bien mis en scène, non exempt d’humour (on pense à Westlake) humour cynique et loufoquerie.
   
   Une belle réussite !

critique par Jehanne




* * *