Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Grands Zhéros de l’Histoire de France de Clémentine Portier-Kaltenbach

Clémentine Portier-Kaltenbach
  Grands Zhéros de l’Histoire de France

Grands Zhéros de l’Histoire de France - Clémentine Portier-Kaltenbach

Ils sont pointés ici
Note :

   "Portraits de personnalités oubliées ou décriées de l’histoire française qui ont été rendues à tort ou raison responsables de défaites militaires, qui ont déçu les espoirs placés en elles, qui ont fait obstacle à l’action de grands hommes, etc. Le vice-amiral Villeneuve prétendit que ses marins avaient la colique pour fuir le combat (résultat : Trafalgar…). Le Prince de Soubise, qui fit décimer ses troupes en deux heures face à celles du roi de Prusse, deux fois moins nombreuses. Le capitaine de frégate Cahumareys, qui fit échouer son vaisseau La Méduse par temps calme et marée haute avant d’abandonner ses 140 marins sur un radeau dont on connaît la destinée… Un palmarès d’une vingtaine d’anti-héros épinglés avec humour et érudition."
   

   C’est les vacances, soit, mais rien n’empêche de réviser pour la rentrée, voire simplement d’augmenter son capital culturel. Si certains ne sont plus guère connus, un certain nombre de ces sinistres imbéciles ayant la mort de plusieurs centaines de personnes sur le dos, voire leur sang sur les mains, sont tout de même passés à la postérité malgré leur incompétence. Surtout, surtout ne pas faire de comparaisons avec aujourd’hui. Il est bien connu que nous apprenons de nos erreurs et qu’aucun incompétent juste un peu au dessus de vous n’aurait une idée stupide à proposer, voire de vous y obliger.
   
   Un bon moment de détente culturelle à consommer par petits bouts, sinon cela frise l’indigestion. Et puis si les imbéciles volent en escadrilles, ce n’est pas une raison pour ne se pencher que sur leurs chefs. Ouvrons les yeux et regardons autour de nous qui seront les prochains grands zhéros. La liste des candidats est à remettre sous pli cacheté chez huissier pour vérifier dans vingt ans si l’on avait raison.

critique par Le Mérydien




* * *