Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Autour du monde de Laurent Mauvignier

Laurent Mauvignier
  Dans la foule
  Seuls
  Des Hommes
  Apprendre à finir
  Ce que j’appelle oubli
  Autour du monde
  Continuer

Diplômé en arts plastiques, Laurent Mauvignier est un romancier français né en 1967.

Autour du monde - Laurent Mauvignier

Tsunami littéraire
Note :

   C’est un joli tour de force littéraire qu’accomplit avec ce roman Laurent Mauvignier. Celui de nous faire voyager autour du monde, non pour y découvrir ce que les hordes de touristes y voient chaque jour, mais pour nous montrer comment une onde de malheurs, petits et grands, se propage.
   
   Tout commence avec cette vague immense, quinze mètres de haut, inimaginable, jamais recensée de mémoire d’homme, qui déferla sur les côtes nippones et emporta tout sur son passage, des milliers de vie, des cités, des trains avant de déclencher la catastrophe nucléaire que nous savons maintenant.
   
   C’est de l’intérieur, avec un réalisme hallucinant aux côtés d’un couple cosmopolite et marginal de jeunes gens, que nous allons vivre le drame. Dès ces premières pages, L. Mauvignier nous prend aux tripes. Il devient ce tsunami littéraire qui emporte tout, emprisonnant son lecteur fasciné et captif, qu’il relâchera près de quatre cents pages plus loin après l’avoir rendu témoin des innombrables sordidités humaines.
   
   Ce voyage, il nous le fait accomplir mine de rien, lâchant une histoire parfois très courte, souvent au contraire bien charpentée, au détour d’une phrase. Sans en avoir l’air, nous voici passant d’un continent à l’autre, d’un personnage à un autre au point qu’il faut parfois s’arrêter au bout de quelques lignes, revenir sur ses pas pour être sûr de ne rien avoir raté, déceler alors là où le dérapage très contrôlé voulu par l’auteur s’est produit. Chaque nouvelle histoire commence par la surprise de son surgissement improviste et ménage une nouvelle surprise sur la noirceur des âmes, la profondeur des solitudes, la rapacité ou la pure bêtise, la méchanceté, les trahisons et les bassesses, et pire encore, dont les hommes et les femmes, sur quelque continent qu’ils soient, sont infiniment capables.
   
   De moments heureux il n’est guère question ici, chaque moment de bonheur ayant dû être payé au prix fort et se payant ensuite, plus encore, au prix parfois de sa propre vie. Ainsi que la vague du tsunami titanesque s’est propagée pendant un an tout autour de la terre avec un niveau d’impact de plus en plus faible, ainsi se propagent les déceptions, les trahisons, les peines et les morts qui frappent sans discontinuer là où nous conduit l’auteur.
   
   Tout cela pourrait être d’un morbide ennui. Il n’en est rien car M. Mauvignier sait redoubler d’imagination, surprendre sans arrêt son lecteur, lui parler de choses dont il a forcément été ou sera témoin, voire acteur, un jour. C’est au quotidien des êtres qu’il nous plonge, un quotidien dont le déroulement se trouve soudainement chamboulé à jamais par le surgissement de l’impossible, de l’imprévu, du drame sous toutes ses formes, souvent les plus sournoises. C’est tout simplement de la vie, dans ce qu’elle parfois de plus féroce, qu’il est question ici. Impossible de quitter le livre sans être frappé par son impact, par la beauté de la langue et la qualité de réalisation.

critique par Cetalir




* * *