Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Vivre vite de Philippe Besson

Philippe Besson
  Les jours fragiles
  L'arrière-Saison
  Se résoudre aux adieux
  Un instant d'abandon
  Un garçon d’Italie
  La maison atlantique
  De là, on voit la mer
  Vivre vite
  Arrête avec tes mensonges
  Les passants de Lisbonne
  Un certain Paul Darrigrand
  Dîner à Montréal

Philippe Besson est un écrivain français né en 1967.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Vivre vite - Philippe Besson

Hollywood, fabrique de mythes
Note :

   Présentation de l'éditeur:
   
   " Regardez-moi bien. Qui sait si je serai encore là demain... " Aussi célèbre soit-il, James Dean, symbole de la jeunesse éternelle, demeure toujours aussi insaisissable. "Vivre vite", roman choral tout en nuances, dresse, à travers la voix de ses proches, le portrait intime d'un garçon de l'Indiana, inconsolable et myope, turbulent mais d'une beauté irrésistible, qui s'est donné à tous, sans jamais appartenir à personne : un acteur incandescent devenu, en trois films et un accident de voiture, une icône intemporelle."

   
   
    Trois films et un accident de la route mortel ont propulsé James Dean à 24 ans dans la légende.
   
    Jeune homme fragile et beau, à la sexualité ambiguë, meurtri par la disparation de sa mère, il a marqué les hommes et les femmes qu'il a rencontrés.
   
    Dans ce roman, Philippe Besson, donne la parole dans de courts chapitres à une trentaine de personnages qui l'ont fréquenté.
   
    Cette construction littéraire intense et vive convient très bien à ce que fut la vie de cette étoile filante.
   
    Sa mère morte quand il était très jeune, son père qui sera incapable de l'élever, son professeur, en passant par Tennesse Williams, célèbres ou inconnus, il prendront la parole pour dire les ombres et les failles de ce jeune homme qui voulait vivre vite.
   
    Grâce à ce personnage solaire et mystérieux, devenu l’icône de toute une jeunesse et d'une certaine Amérique, Philippe Besson aborde ses thèmes de prédilection : amour, abandon, mensonges.
   
    Ce livre se lit vite et c'est une façon pas trop désagréable de découvrir James Dean sans se plonger dans une biographie longue et ennuyeuse.

critique par Marie de La page déchirée




* * *