Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

A parts égales de Joanna Trollope

Joanna Trollope
  Désaccords mineurs
  A parts égales

Joanna Trollope est une écrivaine anglaise née en 1943.

A parts égales - Joanna Trollope

345 pages confortables
Note :

   "Il me semble que la place de chacun a bougé, dans ce petit ballet."
   
   Créatrice d'une entreprise familiale de céramique, Susie Moran, l'âge venant, entend bien continuer à mener sa barque comme elle l'entend.
   
   Ses trois filles, aux caractères et aux talents très différents, son mari, toujours accommodant, sans oublier les pièces rapportées, comprendre les beaux-fils, toute cette constellation bien huilée va voir son fonctionnement remis en question par les aspirations de chacun et surtout par l'arrivée surprise du père quasi inconnu de Susie, l'excentrique Morris.
   
   Joanna Trollope a le chic tout à la fois pour raconter des histoires et croquer des personnages, bien ancrés dans une réalité quotidienne, ce qui nous les rend proches. Elle aurait pu faire de son héroïne un personnage tyrannique mais tel n'est pas le cas. Ses personnages sont nuancés et proposent des choix de vie parfois atypiques mais satisfaisants. Les dialogues sont francs mais jamais agressifs et l'on prend beaucoup de plaisir à cette lecture tout à la fois facile (et ce n'est pas condescendant de ma part) et agréable.
   
   
   Présentation de l'éditeur
   
   "Susie Moran est une femme de caractère. Elle dirige sa propre entreprise de céramique, qu elle a fondée quand elle avait une vingtaine d années. Depuis toujours, chaque décision lui appartient, et elle n envisage pas qu il en soit autrement. Chez les Moran, travail et famille ne connaissent pas de frontière. Ses trois filles et l un de ses beaux-fils ont tout naturellement rejoint l entreprise familiale. Le retour du vieux père de Susie, après des années d absence, pousse finalement chacun à s affirmer, et l équilibre au sein de la famille part en lambeaux. Le temps est venu pour une redistribution des rôles, à parts égales."

critique par Cathulu




* * *