Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Mortimer - Annales du Disque Monde T 4 de Terry Pratchett

Terry Pratchett
  La Huitième Couleur - Annales du Disque-Monde
  Le Huitième Sortilège - Annales du Disque Monde T 2
  La huitième fille - Annales du Disque Monde T 3
  Au guet! - Annales du Disque Monde T 9
  Ados: Les Ch'tits hommes libres (Annales du Disque-Monde)
  Dès 12 ans: Un chapeau de ciel (Annales du Disque-Monde)
  Mortimer - Annales du Disque Monde T 4

Sir Terence David John "Terry" Pratchett, OBE, est un auteur anglais de fantasy humoristique né en 1948 et surtout connu pour les 40 volumes des Annales du Disque-Monde. Il est décédé en 2015.

Mortimer - Annales du Disque Monde T 4 - Terry Pratchett

Rions de la mort
Note :

   Allons faire un tour du côté du Disque-Monde. Vous savez, ce monde plat (il ne s'appelle pas Disque-Monde pour rien), en équilibre sur le dos de quatre éléphants, qui sont eux-mêmes en constant voyage sur le dos d'une tortue géante? Non? Mais IL LE FAUT!
   
   Et (parce qu'il faut que l'univers entier le sache, quand même), quand on lit ce roman au soleil, avec un T-Shirt "Unseen University, Ankh-Morpork", c'est encore mieux! Parce que sérieusement, à date, c'est mon préféré de la série. C'est du grand n'importe quoi (mais du bon), c'est bourré d'humour, de références, de commentaires "off the record" pince-sans-rire et ça joue d'une façon magistrale avec les clichés de la fantasy. Et du monde réel.
   
   Dans ce tome, on rencontre Mort. Short for Mortimer. C'est son nom. C'est super important, un nom, non? Mort n'est pas vraiment doué pour être propriétaire d'une ferme de moutons et il est recruté par LA MORT pour être son apprenti. Après s'être assuré que le fait d'avoir l'air d'un squelette n'était pas obligatoire, il a accepté. Sans savoir dans quoi il s'embarquait. Of course.
   
   Bien entendu, dans ce roman, il y a les péripéties un peu incroyables (qui, je trouve, se tiennent mieux que dans les romans précédents de la série), entre les univers alternatifs rétrécissants, les princesses sauvées de la mort, les statues qui prennent vie et les intrigues amoureuses de Mort. Mais surtout, surtout, il y a LA MORT. Death en anglais... Mortimer en français!
   
   Et ce personnage est gé-ni-al. Un cliché ambulant, une représentation anthropomorphique typique, quoi. Un peu out of it, complètement à la bourre question nature humaine, il ne comprend pas du tout pourquoi les humains cultivent le don de faire compliqué quand ils pourraient faire simple. Et il est soudain intéressé par les émotions humaines... et essaie de les expérimenter. Ce qui donne lieu à des scènes ma foi improbables... et hilarantes (l'entretien avec le chasseur de têtes m'a fait mourir de rire). Et il laisse son pauvre apprenti se débrouiller avec le reste.
   
   Je le répète, ce monde est riche, loufoque et aussi complexe et cohérent. Pratchett en profite pour faire une charmante caricature de notre monde, de son histoire, de ses légendes, qui ont un équivalent dans le disque-monde. Mais tout ceci ne serait rien sans une narration maîtrisée, un peu atypique... mais juste géniale!
   
   J'ai adoré!
   
   Vivement mes prochaines lectures de Pratchett!

critique par Karine




* * *