Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Monsieur Chien de Jacques Tallote

Jacques Tallote
  Monsieur Chien

Monsieur Chien - Jacques Tallote

La quatrième qui tue
Note :

   Alors là! Chapeau bas! Voilà un livre qui m'a complètement surprise et conquise... et pourtant il est clair que je ne voulais pas le lire... Comme quoi il ne faut pas se fier aux quatrièmes de couvertures!
   
   C'est un roman qui fait partie de la sélection Inventives Lectures 2015 Poitou-Charentes. La 4e est une horreur, je ne suis pas certaine qu'à sa lecture beaucoup de gens ait acheté le livre. D'ailleurs, si un jour ce roman est réédité, il serait peut-être de bon ton de la modifier. Mais bon, les choses sont ainsi... avançons!
   
   C'est un roman sombre mais pas dramatique. Psychologique à la limite du psychotique. Mais surtout ouvert! Car en effet avec celui-ci tout est possible!
   
   Nous suivons quatre jeunes adultes que l'on devine à peine sortis de l'adolescence. Chacun d'entre eux va être le témoin d'un événement étrange voire quasi surnaturel. Le lecteur pendant sa lecture aura tout le temps d'élaborer de multiples thèses sur le pourquoi, comment et surtout qui. Aura-t-il raison? Je ne peux vous le dire car ce serait briser le suspens que d'en trop parler.
   
   Une chose est certaine, le suspens est manié avec beaucoup de dextérité (tout comme l'écriture et le maniement des mots). Le lecteur est emporté dans un tourbillon et se retrouve à la fin du roman, échoué et complètement lessivé, tel un déchet propulsé sur le rivage par les vagues.
   
   Vraiment, réellement, si vous vous plaisez dans le suspens et l'art de la phrase, surpassez les doutes qui peuvent apparaître aux premiers abords lors de la rencontre avec l’œuvre et lisez-le. Peu en seront déçus, je vous le garantis.
   
   Pour le plaisir :
   "Quand les choses sont belles, elles deviennent toujours des énigmes."
   
   "Qu'elle était (la beauté) un hochet agité devant les esprits crédules"

critique par Pauline




* * *