Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Mitsuba (Au cœur du Yamato/T 1) de Aki Shimazaki

Aki Shimazaki
  Hotaru (Le poids des secrets/T 5)
  Tsubaki (Le poids des secrets/T 1)
  Hamaguri (Le poids des secrets/T 2)
  Zakuro (Au cœur du Yamato/T 2)
  Tsubame (Le poids des secrets/T 3)
  Wasurenagusa (Le poids des secrets/T 4)
  Mitsuba (Au cœur du Yamato/T 1)
  Tonbo (Au cœur du Yamato/T 3)
  Fuki-no-tô

* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Mitsuba (Au cœur du Yamato/T 1) - Aki Shimazaki

Premier volume d’un nouveau cycle romanesque
Note :

   Takashi est un shosha man, autrement dit un commercial, qui travaille depuis sept ans dans une compagnie d’import export à Tokyo. Pleinement satisfait de son emploi, sa vie serait parfaite s’il n’y manquait pas un élément de poids. Bien qu’âgé de trente ans, il n’a en effet toujours pas de petite amie. Il aimerait pourtant fonder une famille mais les filles que lui présentent sa famille ou ses amis ne lui plaisent pas. De plus il n’aime pas trop les rencontres "arrangées".
   
   Ces derniers temps, il pense beaucoup à une femme : la réceptionniste de sa société. La première fois qu’il lui a parlé, c’était à un cours de français qu’ils suivent tous les deux une fois par semaine dans une école de langues étrangères. Ils ont pris l’habitude de se retrouver dans un café le Mitsuba, mais il a du mal à lui avouer ses sentiments, d’autant qu’il est promu pour muter à la succursale de Paris, et il a peur que cela soit un frein à leur union.
   
   J’ai eu la grande surprise d’apprendre qu’après sa pentalogie "Le poids des secrets", Aki Shimazaki avait écrit un second cycle romanesque "Au cœur du Yamato" dont voici le premier tome. J’ai retrouvé avec bonheur l’univers doux et sensible de cette romancière, qui écrit des romans au style épuré, où les beaux sentiments, au premier rang desquels l’amour, priment. En même temps elle y fait une peinture sans concession de la société japonaise, où le monde de l’entreprise est impitoyable, faisant passer les intérêts de la compagnie bien avant ceux de ses employés. Takashi en paiera le prix fort.
   
   Un petit roman d’à peine 150 pages qui se dégustent, en raison d’une écriture poétique qui fait la part belle au sentiment, malgré l’âpreté du monde de l’entreprise décrit. On en redemande…
   
   
   Second Cycle Au cœur du Yamato :
   
   Mitsuba

   Zakuro
   Tonbo
   Tsukushi
   Yamabuki
   

critique par Éléonore W.




* * *