Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Un millionnaire innocent de Stephen Vizinczey

Stephen Vizinczey
  Eloge des femmes mûres: Les souvenirs amoureux d'Andras Vajda
  Un millionnaire innocent

Stephen Vizinczey est né en Hongrie en 1933.

Il a vécu dans ce pays, satellite du bloc soviétique, et y fit ses études jusqu’au soulèvement de Budapest auquel il participa et après l’écrasement duquel il dut fuir le pays. Il émigra jusqu’au Canada où il s’installa.


* Citations dans la rubrique "Ce qu'ils en ont dit"

Un millionnaire innocent - Stephen Vizinczey

Enfin un héros !
Note :

   «Un millionnaire innocent», on n’aurait pu trouver meilleur titre à cet incroyable roman, cette brique de 536 pages serrées qui nous mène de la naissance à la mort d’un vrai millionnaire innocent. L’expression m’avait un peu étonnée quand j’avais pris le livre, mais une fois la dernière page tournée, je la comprends enfin, totalement.
   
   Nous avons tout ici : l’épopée à grand spectacle, les finesses psychologiques et même une vraie vision originale du monde. Ce n’est tout de même pas si courant.
   Vizenczey prend son récit à la racine, puisqu’il le fait remonter à la petite enfance de son personnage principal et toute cette partie est écrite, non pas comme une étape devant permettre de comprendre la suite, mais pour sa valeur et son intérêt intrinsèques. C’est un des grands charmes de ce gros livre : qu’aucune page ne semble avoir été écrite par utilité, toutes sont portées par un vrai besoin. Elles ont leur justification en elles-mêmes. Ca, c’est la littérature.
   
   Pour vous résumer un peu l’histoire : Mark Niven, fils de deux acteurs passionnés mais désargentés, manifeste plus de goût pour l’étude des vieux documents que pour les feux de la rampe. Définitivement marqué par les privations que le mode de vie de ses parents lui ont values dans son enfance, il décide de devenir millionnaire et de se consacrer entièrement à découvrir un navire chargé d’une colossale fortune, qui a coulé et dont on n’a jamais avant lui su retrouver la trace. C’est une gageure qu’il tient seul, au prix de grands efforts et sacrifices, avec une détermination, un entêtement et un courage sans limites. Hélas, des requins en tous genres se battent autour du fastueux trésor du navire coulé.
   
   Je ne veux pas vous en dire plus sur l’histoire, mais ce livre est un régal. Un roman où les intrigues et rebondissements multiples ne le cèdent en rien à la finesse de l’observation. J’ai malheureusement remarqué que le pauvre lecteur devait souvent choisir entre le bouquin qui va lui réjouir les neurones et celui qui va lui raconter une histoire passionnante. Ce n’est pas le cas ici. Nous avons bel et bien cette belle (et rare) réussite qu’est un livre très bien écrit, palpitant et intelligent.
   
   Vizenczey a su donner à tous ses personnages une telle épaisseur et une telle réalité que même les "petits rôles" sont beaux et que ceux qui ne sont plus sur le devant de la scène semblent parfaitement continuer à exister. On les sent, là, vivant toujours et progressant dans leur sens, même sans notre regard sur eux.
   Bref : N’hésitez pas.

critique par Sibylline




* * *