Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Les beignets d’Oscar de Fausto Brizzi

Fausto Brizzi
  Les beignets d’Oscar

Les beignets d’Oscar - Fausto Brizzi

Délicieux
Note :

   "Ce livre raconte comment j’ai vécu les cent derniers jours de mon passage sur Terre en compagnie de l’ami Fritz. Et comment, contre toute attente et toute logique, ces cent jours-là ont été les plus heureux de ma vie"
   
   Lucio Battistini, diplômé de l’INSEP (vous vous souvenez ce fameux Institut National de Sport et d’Éducation Physique), travaille dans une salle de sport et est entraineur d’une équipe minable de water polo.
   Bien que marié à Paola dont il est fou amoureux, cela ne l’empêche pas d’être un coureur invétéré. Et il vient une fois de plus de tromper sa femme, avec une superbe créature de la salle de sport. Seulement voilà Paola l’a appris et elle le met tout simplement à la porte. Il va alors trouver un allié inattendu en la personne de son beau-père, qui lui propose de l’héberger dans l’arrière boutique de sa pâtisserie (entre hommes on se serre les coudes!), où il déguste chaque jour un beignet. Il lui reproche non pas tant d’avoir trompé sa fille que de s’être fait prendre. Bref de l’humour à gogo avant que ne tombe une terrible nouvelle. Lucio souffre d’une maladie incurable, et il n’a plus que trois mois à vivre en compagnie de "l’ami Fritz" comme il appelle sa tumeur… Et une seule idée en tête : tenter de reconquérir sa femme, même si cela s’avère impossible et complexe en raison de l’issue fatale qui l’attend.
   
   Voici un roman absolument délicieux, plein d’humour, malgré le thème de la maladie et de la mort.
    Le portrait que Lucio fait de lui-même est absolument savoureux et on prend beaucoup de plaisir à suivre les 100 derniers jours de sa vie. Certains passages sont très touchants -mais jamais larmoyants- comme lorsqu’il confie à un de ses amis le soin de remettre un cadeau d’anniversaire de sa part à ses enfants, chaque année jusqu’à leurs dix huit ans. Plein d’anecdotes drôles et tendres ponctuent ainsi ce livre dont le final est à la hauteur du reste : éblouissant. Comment faire d’un sujet triste un livre drôle et grave tout à la fois, c’est ce que réussit formidablement bien cet auteur qui signe un premier roman formidable.

critique par Éléonore W.




* * *