Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Terminus plage de Alain Wagneur

Alain Wagneur
  Dès 08 ans: Le ferry des brumes
  Terminus plage

Terminus plage - Alain Wagneur

Tout le monde descend tout le monde
Note :

   Là encore ce n'est pas une nouveauté, mais j'ai eu à l'occasion de lire ce polar lors d'une participation à un jury.
   
   "Terminus plage", devenu au cinéma "Légitime défense", est un polar à double enquête, presque à double voix, si ce n'est que le narrateur est omniprésent et ne cède jamais sa place aux personnages.
   
   La première enquête est celle menée par le commissaire Zamanski, ancien policier de la PJ parisienne et relégué à Blainville, cité balnéaire de la côte ouest, suite à un événement privé tragique, dont on ne découvrira la teneur qu'en cours de lecture. En l'espèce l'enquête est menée suite à un incendie dans un hôtel qui a provoqué la mort d'un homme d'affaire belge. La police judiciaire d'Angoulême en a la charge mais très vite, l'enquête est abandonnée sur ordre de Paris...
   
   Zamanski et son équipière Laurence vont alors décider de continuer l'enquête en secret afin surtout d’honorer le métier qui est le leur.
   
   La seconde enquête est effectuée par Jean-Claude Bertin, fonctionnaire, et a trait à la disparition de son père, ex-flic à la retraite devenu détective privé.
   
   Lors de ces deux enquêtes, les personnages principaux vont non seulement fouiller dans le passé des victimes et des bourreaux (quand les uns ne seront pas les autres) mais aussi dans leur propre vie. Ce sera pour eux, l'occasion de se re-découvrir et connaître leurs proches sous une nouvelle facette, pas toujours très agréable d'ailleurs...
   "Plus rien de l'étonne. Ça fait maintenant cinq jours qu'une étrange bestiole le colonise. Il ne se reconnaît plus, il s'est trouvé. Il plonge rejoindre le père."
   

   L'auteur fait preuve d'une certaine maîtrise de la langue permettant de nombreux jeux de mots ; l'humour résidant aussi dans des comiques de situation : "Ahuri , le mec. Il n'en croit pas ses yeux. Il hallucine, il se retrouve dans la scène convenue d'un mauvais polar avec lui-même, dans le rôle de la victime, le mauvais rôle." Heureusement pour le lecteur, à l'instar de se qu'en dit ici Alain Wagneur, le polar en question est loin d'être mauvais!
   
   La solution aux énigmes sera entendue et criante de réalisme, "La lumière vive est aussi aveuglante que l'obscurité." Le lecteur pourra alors se demander qui est son voisin, qui est son responsable, son maire, son père...
   
   Enfin, les dernières lignes sont à noter, donnant au roman tout son sens. Que doit-on faire de notre vie? Quels choix doit-on opérer pour être heureux? L'auteur ne nous donnera pas de solution miracle, sinon un véritable boulevard à multiples directions comme autant de directions d'avenir, que le lecteur aura à choisir...

critique par Pauline




* * *