Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Tierra del Fuego de Francisco Coloane

Francisco Coloane
  Tierra del Fuego
  Cap Horn

Francisco Coloane est un écrivain chilien né en 1910 et mort en 2002.

Tierra del Fuego - Francisco Coloane

Loin, très loin, très au sud et très à l'ouest
Note :

   Mort en 2002 à 92 ans, Francisco Coloane, fils de chasseur de baleines est maintenant devenu une célébrité et nombre de voyageurs hantent la Terre de Feu sous les mauvais vents du Sud sur les traces du patriarche de Chiloé. Semblant sorti d'un roman de Melville ce géant qu'on n'a connu en France qu'avec une barbe blanche est l'auteur de nouvelles et de quelques romans qui font de nous un Jim Hawkins de l'Ile au Trésor qui aurait troqué les Caraïbes pour le Cap Horn. Les personnages de Coloane, au front précocement ridé par les tempêtes australes, sont des marins, des baleiniers, des bergers, des chasseurs. Couturés de solitude et amis des eaux-de-vie ces costauds sont souvent des colosses fragiles qu'une photo de femme fait fondre au son d'un vieux tango.
   
   Le critique littéraire a une marotte sympa mais un peu envahissante qui consiste à chercher des parrains à chaque écrivain. Alors va pour Jack London par exemple. Comme l'homme de la ruée vers l'or, Coloane a bourlingué, auteur voyageur et compagnon d'illusion des gauchos, des contrebandiers et des derniers Indiens Alakaluf, ces tribus disparues dont les rares survivants posent pour les touristes. J'ai aimé le périple avec le vieux Francisco et dévoré "Tierra del Fuego", "Cap Horn", "Le sillage de la baleine". Découvert depuis une douzaine d'années on peut lire aussi "Le dernier mousse", "El Guanaco", "Le passant du bout du monde", "Le golfe des peines" tous publiés chez Phébus, maison de qualité (également Points).
    ↓

critique par Eeguab




* * *



Terre de feu et de glace
Note :

   Francisco COLOANE (1910-2002) est chilien, de l’île de Chiloé. A 9 ans il perd son père, baleinier. Il suit sa mère à Punta Arenas, sur les bords du détroit de Magellan. Il a 17 ans quand elle meurt, il abandonne ses études pour travailler, exerce de nombreux métiers, côtoie une population cosmopolite, chercheurs d’or, contrebandiers, trafiquants, Indiens, un terreau propice à l’écriture et un engagement dans la défense des populations indiennes. Puis Santiago du Chili et la consécration en 1941 avec l’obtention d’un prix littéraire pour "Le dernier mousse de la Baquedano". Son œuvre est une plongée dans le monde rude de ces contrées antarctiques : Cap Horn, Le passant du bout du monde, Le sillage de la baleine, Naufrages…
   
   Neuf nouvelles pour raconter la terre de feu au sud du détroit. Une prose sans fioriture, factuelle où les hommes sont tributaires de ces "terres d’oubli". Un monde de rivalités, de jalousies, de solitude, de vengeance, et de solidarité quand la survie est en jeu.
   "J’ai essayé d’exprimer l’âme de l’homme chilien…qui se trouve confronté aux mers, aux golfes, aux cordillères déchiquetées et creusées par les glaces millénaires, rongées par l’océan le plus déchaîné de la planète."

critique par Michelle




* * *