Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La Théorie de la tartine de Titiou Lecoq

Titiou Lecoq
  Les Morues
  La Théorie de la tartine

La Théorie de la tartine - Titiou Lecoq

Beurre ou confiture, peu importe
Note :

    Juste pour le plaisir, découvrez ces élucubrations autour de la Loi de la tartine beurrée (avec chat inside, d'ailleurs). Mais revenons au roman.
   
   En 2006 : Marianne est étudiante, travaillotte sur sa thèse, et tient un (ou deux) blogs. Christophe est journaliste, son futur ex-ami Louis lui envoie une vidéo (sex tape dit-on) de Marianne en pleine action avec son ex petit ami. Preux chevalier, Christophe prévient Marianne, et avec l'aide de Paul, ado geek, parvient à trouver le responsable et à le punir. Les trois deviennent amis.
   Dix ans plus tard, ils sont toujours là, et internet aussi.
   
    Je n'ai pas lu "Les morues", précédent roman de l'auteur, donc ne peux savoir si elle bâtit toujours ses romans ainsi. Mais il me semble que les personnages de la fameuse Tartine (je me demande s'il y a un rapport avec la Tartine murphéenne, d'ailleurs) sont finalement un prétexte à évoquer Internet, son évolution, ses dangers. Non que cela me gêne d'ailleurs, le roman se lisant fort aisément, et les personnages suffisamment intéressants quoique un poil stéréotypés permettent d'exposer ce qui serait sans doute sinon un peu moins facile à comprendre.
   
    Cela expliquerait pourquoi au départ Marianne me paraissait bien naïve (attends, là, tu te filmes avec ton ex copain quitté avec perte et fracas, et après tu te demandes 'mais qui a mis la vidéo sur Internet?'), Claire l'épouse de Christophe, un poil trop parfaite, Paul et ses parents bien caricaturaux.
   
   Une fois accepté cet angle, j'ai été scotchée aux informations apprises ou révisées. Oui, on peut s'arranger pour qu'un nom soit associé à un mot (le Google bombing dont Chirac a été victime, je l'ai juste appris). Oui, on peut domicilier son entreprise au Delaware, par exemple, 200 000 entreprises sur 5328 kilomètres carrés, histoire de ne pas payer d'impôts en France (j'ignore si ça marche toujours). Oui, visiter un site laisse des traces et permet de regrouper des données sur vous, et voilà pourquoi la mutuelle de Marianne la considère comme 'à risques'. Tiens, figurez-vous que j'ai un jour récent tapé une recherche 'maison à vendre à tel endroit' et depuis, sur Facebook, orange, etc., les publicités me proposent justement des maisons à acheter au même endroit... Les publicités sur internet deviennent de mieux en mieux ciblées, je l'avais déjà remarqué. Oui, l'opposition papier/écran ne date pas d'aujourd'hui. Oui, on peut être trop longtemps le nez rivé à un écran.
   
   Un roman à découvrir pour les pistes de réflexion, de mise au point et de discussion éventuelle.

critique par Keisha




* * *