Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus! de Marc Giraud

Marc Giraud
  Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus!
  Le Kama Sutra des demoiselles

Comment se promener dans les bois sans se faire tirer dessus! - Marc Giraud

Ni tuer, ni être tué
Note :

   Quatrième de couverture :
   "La France compte des dizaines de millions de promeneurs, cyclistes, randonneurs ou cueilleurs de champignons, contre un million de chasseurs. Or, dans nos campagnes, ce sont les fusils qui font la loi. Réglementations d'une extrême complexité, dérogations, tolérances, exceptions : tout est fait pour que les usagers de la nature ne puissent pas comprendre ce qui est autorisé ou pas. Tout, sauf ce livre qui rend ces règles enfin accessibles... sans se priver de pointer les abus."
   
   
   Marc Giraud est d’abord un naturaliste, mais il est aussi écrivain spécialisé en zoologie, animateur télé, chroniqueur radio, écoguide, illustrateur animalier et conférencier. C’est dire s’il maîtrise son sujet. Toutefois, cet ouvrage n’a pas été rédigé complètement par Giraud, il est le fruit d’un travail d’équipe puisque le service juridique de l’association ASPAS y a majoritairement contribué, entre autres.
   
   Cela donne un petit livre clair et précis, non dénué d’humour, qui donne les informations nécessaires sur la chasse en France. Il est fort difficile, pour un citoyen "normal" (c’est à dire non considéré comme un "escrologiste" par les "viandards") de s’y retrouver dans le fatras de textes juridiques. Beaucoup de textes en effet règlementent cette activité, on pourrait croire que la pratique de la chasse est soumise à un cadre précis et rigoureux. Or, il n’en est rien. D’un département à l’autre, d’une pratique à une autre, rien n’est jamais réellement défini de manière pérenne.
   
   Si on fait un bilan de toutes les exceptions et dérogations, on s’aperçoit qu’on peut quasiment chasser toute l’année en France, et un grand nombre d’espèces animales sont chassables, y compris celles qui sont "fragiles" – la France est d’ailleurs en tête du classement européen. Pas de quoi se vanter…
   
   Enfin le braconnage est, dans de nombreux cas, toléré, voire encouragé. Je me souviens de l’époque où je regardais au JT, le courageux Allain Bougrain-Dubourg s’opposer une fois par an aux braconniers menaçant les tourterelles du Médoc. Et ce scandale incroyable du col de l’Escrinet!! Le dernier bouquetin des Pyrénées est mort sous les balles d’un chasseur, de même que quelques uns de nos ours bruns (c’est ballot, les gars ont confondu l’ours avec un sanglier!).
   
   N’espérez donc pas trouver la réponse à la question posée dans le titre. Car à moins de rester cloitré à la maison durant toute la période de chasse, il n’est guère possible de se promener, faire de la photo, cueillir des champignons. J’en sais quelque chose, moi qui vit et travaille en zone rurale. Priorité au plaisir de tuer…
   
   Un exemple intéressant : on ne chasse plus depuis 40 ans dans le canton de Genève, et malgré quelques soucis causés par des oiseaux ou les sangliers (qui viennent de France!!), la situation est jugée satisfaisante par le plus grand nombre; Les chasseurs avaient pourtant prédit moult calamités… qui ne sont jamais advenues.
   
   Quoi qu’il en soit, ce livre n’est pas un pamphlet de plus contre la chasse, c’est un guide qui permet de trouver quelques parades tout de même (pensez aux panneaux anti-chasse sur vos propriétés) et de faire le tri dans les informations distillées aussi bien par les chasseurs que par des citadins ignorant la réalité du terrain.

critique par Folfaerie




* * *