Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Flétrissure de Nele Neuhaus

Nele Neuhaus
  Blanche-Neige doit mourir
  Flétrissure
  Méchant loup

Nele Neuhaus est une écrivaine allemande née en 1967 à Münster.

Flétrissure - Nele Neuhaus

Retraite difficile
Note :

   Titre original : Tiefe Wunden
   
   En mai 2007 David Goldberg, âgé de 92 ans, homme d’affaire, et diplomate, est rentré des USA pour finir ses jours à Taunus près de Francfort dans sa patrie d’origine, quittée en 1945. Ce soir, Il attend la visite d’une vieille amie à lui.
   
   Dommage! à peine établi dans ses pénates, il se fait assassiner d’une balle dans la tête. Avec son sang, on a écrit sur le miroir du vestibule les chiffres 16145.
   
   Les enquêteurs (déjà connus dans "Blanche-Neige va mourir") Pia Kirchhoff et Oliver von Bodenstein sont fort surpris lorsque le médecin légiste leur annonce que la victime avait sur le haut du bras un tatouage de son groupe sanguin qu’il avait tenté sans succès d’effacer. Ce tatouage, signe son appartenance à la Section Spéciale de Hitler. David Goldberg n’était donc pas juif, et rescapé d’Auschwitz, bien qu’il passât pour tel depuis la nuit des temps!
   
   Pia et Oliver vont rendre visite à la vieille amie de Godberg, Vera Kaltensee qui vient de fêter ses 85 ans. Cette famille éminemment riche et respectée vit dans une grande propriété : Le fils aîné de Vera, Elard, professeur d’art, est revenu vivre chez eux. On dit qu’il a "un lourd secret". La plus jeune des filles Jutta, est lancée dans une carrière politique. Pia a l’intuition qu’ils savent des choses qui pourraient lancer la police sur une piste,
   
   En même temps de nombreux personnages, plus ou moins suspects, tombent sur le dos du lecteur (qui a un peu de mal à se souvenir de tout le monde!). Un jeune entrepreneur de travaux publics Marcus, vient se faire consoler d'on ne sait quoi par sa grand- mère. Thomas Ritter, ennemi juré des Kaltensee, écrit un livre sur cette famille, qui devrait faire scandale ; en même temps il fréquente une petite fille héritière de Vera...
   
   Pêle-mêle, entrent en scène d’autres collègues de Pia et Oliver, dont une certaine Nicole qui en veut à Oliver ; puis Cosima la femme d’Oliver, et sa progéniture; les autres enfants et petits enfants de Vera ; sa meilleure amie Anita, en maison de retraite, un fils naturel Kaltensee, un directeur de zoo ami de Pia, leurs chevaux et leurs chiens (pourquoi devenir policière, alors que vétérinaire lui aurait si bien convenu?), la femme de Marcus, l’éditrice de Thomas (vous suivez? ) et voici la seconde victime, Hermann Schneider, autre vieux monsieur des environs, tout aussi riche et nazi que le premier…
   
   Ce roman policier n’est pas sans défauts : trop de personnages qu’on aborde superficiellement, des détails peu intéressants notamment sur la vie des policiers, une abondance de clichés, des rebondissements multiples, dont certains sont utiles, et d’autres d’un romanesque outré. L’idée de départ est intéressante, et tient la route. Il est bien dommage que l’auteur l’ait plus ou moins enrobée de péripéties mélodramatiques… l’intrigue est correctement menée, et l’on suit jusqu’au bout. Un assez bon moment de lecture.

critique par Jehanne




* * *