Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Attention au parquet ! de Will Wiles

Will Wiles
  Attention au parquet !

Attention au parquet ! - Will Wiles

La métaphysique du ménage
Note :

   "D'une certaine façon, je prenais conscience que j'étais en train de mettre fin à mon amitié avec Oskar de façon préventive. Je savais que le parquet, le sofa, les chats allaient être source d' ennuis et j'étais certain qu'ils allaient avoir un effet négatif sur notre relation et la transformeraient à jamais."
   

   Oskar, compositeur de musique a placé sa vie et son appartement sous le signe de la perfection et du bon goût. à mille lieues donc de son ami, rédacteur de brochures informatives, qui est "l'incarnation du chaos". C'est pourtant à ce dernier qu'Oskar va confier les clefs de son logement, le temps de régler son divorce à l'autre bout du monde. Mais la confiance cède le pas à la maniaquerie et le narrateur va vite se rendre compte que l'appartement est truffé de messages de recommandations concernant particulièrement le précieux parquet, recommandations de plus en plus intrusives... Les événements vont alors pouvoir s'enchaîner à toute allure, le narrateur tombant de Charybde en Scylla, ne maîtrisant plus grand chose dans un univers où l'entropie va reprendre ses droits. En sept jours, plus un qui remettra tout en perspective, Will Wiles se plaît à torturer son narrateur qui croyait pouvoir repartir de zéro dans un univers en apparence aussi parfait mais où "Les faits étaient si élastiques" que l'Absurde ne pouvait que régner.
   
   Qui d'entre nous ne voudrait adhérer à la profession de foi - radicale - d'Oskar: "Si j'arrivais à créer un îlot de perfection, il en découlerait que le reste de ma vie serait également parfait"? L'auteur, par ailleurs rédacteur en chef d'une revue d'architecture et de design, nous met en garde avec un humour décapant contre une telle obsession! Un premier roman jubilatoire!

critique par Cathulu




* * *



Abandon par ennui
Note :

   Me voici ce matin devant le genre d'incompréhension qui nous saisit toutes à un moment ou à un autre. Mes petites camarades ont beaucoup ri à la lecture de ce roman et moi, je ne ressens que de l'ennui. Je ne dirais pas qu'il ne m'a pas arraché un sourire régulièrement, mais je suis restée assez imperméable à ce style d'humour et d'histoire. Et c'est long...
   
   En bref, un narrateur dont nous ne connaissons pas l'identité arrive dans une ville qui ne sera jamais nommée non plus, mais qui est vraisemblablement dans un pays de l'ancien bloc de l'Est. Son ami Oskar l'a appelé à l'aide pour venir garder ses deux chats et son appartement. Il doit s'envoler pour les Etats-Unis pour régler son divorce, son ex-épouse étant Américaine.
   
   Oskar est un maniaque d'ordre et de propreté, par ailleurs brillant compositeur et pianiste. Le narrateur est brouillon, c'est le bazar permanent chez lui, sa future carrière d'écrivain s'est lamentablement transformée en rédaction de notices en tout genre, il vivote dans un appartement sombre à Londres. Lorsqu'il arrive dans l'appartement d'Oskar, uniformément blanc, son ami est déjà parti. Il trouve de multiples papiers de recommandations partout et bien sûr, il va jeter le trouble dans cet univers aseptisé. La première tâche sur le précieux parquet ne va être que le début d'une série de catastrophes.
   
   J'ai failli laisser tomber à une cinquantaine de pages, j'ai insisté quand même, mais à 100, ce n'est plus la peine, je ne m'intéresse pas du tout aux malheurs de ce pauvre garçon. Est-ce parce que j'ai connu dans mon entourage quelques obsédées du ménage qui m'ont toujours prodigieusement crispée? Toujours est-il que je ne me vois pas continuer sur 200 pages en me traînant.
   
   Désolée, mais la présence de deux chats n'a pas suffit à me distraire.

critique par Aifelle




* * *