Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

La tête de l'emploi de David Foenkinos

David Foenkinos
  Le potentiel érotique de ma femme
  En cas de bonheur
  Entre les oreilles
  La délicatesse
  Qui se souvient de David Foenkinos?
  Les cœurs autonomes
  Je vais mieux
  Lennon
  Charlotte
  La tête de l'emploi
  Le mystère Henri Pick
  Vers la beauté

David Foenkinos est un romancier français né en 1974.

La tête de l'emploi - David Foenkinos

Foenkinos fait du Foenkinos
Note :

   Quand je lis un roman de Foenkinos, je sais généralement à quoi m'attendre : un divertissement, des sourires et, souvent, un personnage masculin banal avec un événement déclencheur banal qui va changer sa vie. Pas de surprise ici, c'est ce que j'y ai trouvé. Foenkinos qui fait du Foenkinos. Agréable à lire, pas transcendant... mais surtout copié-collé sur sa propre recette.
   
   Bernard a donc la cinquantaine. Conseiller financier, il a un bon boulot, il est tombé sur sa femme (carrément) il y a longtemps et est avec elle depuis. Mais voilà, tout s'effondre. Boulot, femme... terminé. Que fera notre homme: se réfugier chez ses parents, qui n'en sont pas le moins du monde surpris. Après tout, il est un peu un bon à rien, leur fils. Pauvre type, quand même. Pris chez papa/maman, avec des murs en carton.
   
   S'il y a quelques moments drolatiques dans le roman (les parents sont une caricature et la réunion... oh my...), si j'ai souri à l'occasion, il m'a tout de même manqué quelque chose. Une étincelle, quelque chose qui ferait ressortir le roman du lot. Mais rien n'est venu. Soit, Foenkinos a toujours ce talent pour décrire le quotidien, pour nous faire nous intéresser à des losers sympathiques. Mais bon... l'histoire m'a semblé... banale?
   
   Ceci dit, ça reste un agréable divertissement, ça se lit tout seul et on passe un agréable moment. Je ne suis juste pas certaine qu'il en restera quelque chose. Ah oui... je devrais préciser... je lisais ce roman en alternance avec Proust. Peut-être pas l'idée du siècle pour apprécier une plume n'est-ce pas! De l'auteur, je conseille toutefois "La délicatesse", que j'avais beaucoup aimé!

critique par Karine




* * *