Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

L’Oubli de Emma Healey

Emma Healey
  L’Oubli

L’Oubli - Emma Healey

Noir et pourtant cocasse
Note :

   Titre original : Elizabeth is Missing
   
   Un premier roman d’une jeune anglaise de 28 ans. C’est l’histoire de Maud une octogénaire, atteinte d’un Alzheimer de moyenne intensité. Pas complètement perdue mais déjà bien confuse.
   
   Elle est obsédée par la disparition de son amie Elisabeth, autre vieille dame, qui habite quelques maisons plus loin. Chaque fois que Maud va la voir, elle trouve porte close.
   
   D’autre part, la dernière fois que Maud a vu Elisabeth elles ont creusé la terre dans le jardin d’Elisabeth et Maud y a trouvé le couvercle à moitié brisé d’un poudrier.
   
   Maud collectionne les objets les plus invraisemblables dans des boîtes d’allumette,s des poches, des tiroirs et dans toute sorte d’endroits. De petits objets tels que des cailloux, des rognures d’ongles, des bouts de verre cassés, des gants oubliés par terre, des emballages d’on ne sait quoi… on dirait une petite fille. Mais ces manies de collection ont débuté en 1946 ; elle avait une petite quinzaine d’années. Sa sœur aînée, Sukey, à qui elle était très attachée venait de disparaître, comme Elisabeth maintenant. Et Maud enquêtait sur cette disparition déjà. Ainsi que Frank, le mari de Sukey, Douglas le locataire de ses parents, et ses parents eux-mêmes… tout le monde cherchait, interrogeait : même la Folle devait savoir quelque chose… entre le passé et le présent, Maud se mélange les pédales. Cherche-t-elle Sukey ou Elizabeth? que savent sa fille Helen, sa petite fille Katy, le fils d’Elizabeth les voisins? Amis ennemis ou pauvres innocent qui n’ont rien compris?
   
   Nous passons donc 350 pages dans la tête de cette vieille dame : les disparues, la sœur après guerre, et Elisabeth l’amie, de nos jours, nous comprenons à peu près ce qui leurs est arrivé, et ceci assez vite. Ce qui compte, c’est l’ambiance, le monde de Maud, et la progression de l’intrigue, car à force de se remémorer le passé traumatisant de l’après –guerre, et le présent confus, et de noter sur des bouts de papiers ce qu’il faut se rappeler, Maud va bien arriver à des résultats concluants. Qu’elle oubliera sans doute, pour y revenir ensuite.
   
   Un premier roman très prenant, pas spécialement policier malgré l’éditeur ; les amateurs d’action et de rebondissements spectaculaires peuvent s’abstenir. Si vous aimez les atmosphères, le suspense psychologique, l’humour, ce roman assez noir et pourtant cocasse est fait pour vous.
    ↓

critique par Jehanne




* * *



Alzheimer
Note :

   "Arrête d'acheter des conserves maman"
   

   Carla est l'aide à domicile qui s'occupe de Maud, une vieille femme qui souffre de la maladie d'Alzheimer. Une seule chose l'obsède : son amie Elizabeth a disparu. Cette phrase revient comme un leitmotiv dans ce roman car "Elizabeth est la dernière amie qu'il me reste, les autres sont dans leur maison de retraite ou dans leur tombe" et elle va même au commissariat à plusieurs reprises signaler cette disparition. Mais Maud n'est pas prise au sérieux... La raison : elle perd la tête et Helen sa fille et Katy sa petite fille, qui veillent sur elles, sont obligées de lui laisser des post it, censés l'aider à ne pas omettre ce qu'elle doit faire. Pourtant elle oublie au fur à mesure ce qu'on lui dit, ce qui laisse son entourage démuni, notamment quand elle rentre de courses avec des boites de conserve alors que sa maison en est déjà remplie.
   
   Mais l'absence d'Elizabeth fait écho dans sa mémoire vacillante à une autre absence, plus lointaine, qui a bouleversé sa vie : celle de sa sœur Sukey, 50 ans plus tôt, alors que Maud était âgée de 15 ans. Que s'est-il passé à cette époque, alors que son aînée était mariée et vivait avec son époux dans une maison proche du domicile de Sukey et ses parents, pour qui cette disparition fut un drame non élucidé.
   
   Voici un premier roman particulièrement réussi, qui m'a tenue en haleine de la première à la dernière page. J'ai tout spécialement aimé les flash back qui émaillent ce récit, où Maud nous livre ce drame du passé, où elle et ses parents se retrouvèrent défaits face à la disparition subite et sans explication de leur sœur et fille. L’enquête que Maud mène aujourd'hui en se remémorant ce qui s'est passé et en essayant de trouver une explication à cette tragique disparition m'a particulièrement plu, d'autant que cela nous plonge en plein après guerre. Avec des personnages complexes comme Frank, le mari de Sukey, et Douglas, le locataire que les parents hébergeaient à l'époque.
   
   Ce roman est particulièrement bien construit, il ménage totalement le suspens et réussit admirablement à mêler passé et présent. Et le dénouement clôt admirablement l’intrigue. J'ai beaucoup aimé aussi la façon dont l'accent est mis sur la maladie d'Alzheimer. C'est rendu avec beaucoup de justesse, autant du point de vue de la personne qui en souffre que de l'entourage qui doit composer avec.
   
    Un polar psychologique à ne pas rater.

critique par Éléonore W.




* * *