Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le clandestin de John Grisham

John Grisham
  Le Couloir de la mort
  Le clandestin

John Ray Grisham est un auteur américain né en 1955 dans l'Arkansas.

Le clandestin - John Grisham

Mon premier Grisham !
Note :

   Mon premier Grisham et, à vrai dire, assez déçu je suis. Thriller de chez thriller, mais thriller qui évolue trop aux franges de l’invraisemblable. Et du mauvais côté. Alors oui, on lit, on est entrainé. Une fois dedans, on est piégé, mais on a du mal à se convaincre qu’on a affaire à quelque chose de grand.
   
   Et d’abord, le héros, il meurt pas à la fin !! C’est suspect ce genre de happy end. D’ailleurs à propos de "end", elle est abrupte, tendance précipice béant!Ah mais c’est qu’il fait confiance à ses lecteurs le gars John Grisham!Il leur demande carrément de finir le boulot!
   
   Eh John!Faut donner des pistes de fin quand même. Là ça fait un peu sucré la fin (du moins ce qu’il veut que manifestement on imagine dans nos petites têtes de lecteurs frustrés par la fin !).
   
   Joel Backman était un avocat lobbyiste richissime et qui faisait fortune, pluie et beau temps à Washington avant... de se retrouver en prison. Genre isolement total, et pour longtemps. Mais voilà, le dernier jour du mandat du Président américain sortant, il est gracié. Il découvre la situation ex abrupto, alors qu’il est coupé du monde depuis 6 ans et qu’il a encore 14 ans à tirer.
   
   Comme il a cherché à rouler un peu tout le monde (Américains, Chinois, Israéliens, Saoudiens,...) en cherchant à vendre à un peu tout ce petit monde un système génial de satellites, piratés par de jeunes geeks pakistanais, fort cher, sa tête est mise à prix par un peu tout le monde. Les Américains qui le détiennent ne veulent pas faire le sale boulot, au motif que la Constitution ne leur permet pas d’abattre un citoyen américain (mais bizarrement ils ne se gênent pas pour autant pour un autre – américain, carrément le conseiller de l’ex-Président, tant qu’à faire!(incohérence, quand tu nous tiens !)). Pas grave, le responsable de la CIA a trouvé la solution : le Président le gracie, on l’exfiltre sous une fausse identité à Bologne, en Italie, et progressivement on fait fuiter l’info afin de voir qui va le descendre. Ceci étant censé apporter des éclaircissements sur les méfaits dudit Joel Backman.
   
   Machiavélique mais... mais on est dans un thriller. Un thriller de John Grisham et donc... ça fait pschitt! Mais bon, lisez vous-mêmes...

critique par Tistou




* * *