Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Rome en un jour de Maria Pourchet

Maria Pourchet
  Avancer
  Rome en un jour

Maria Pourchet est une auteure française, née en 1980.

Rome en un jour - Maria Pourchet

S'empresser d'en rire...
Note :

    Célébrer aux beaux jours l'anniversaire de Paul, né en février, a au moins un avantage, c'est que la fête peut se tenir dehors, sur la terrasse d'un hôtel parisien. L'inconvénient, c'est que Paul ne pense plus à cela, et lorsque Marguerite, qui a tout organisé à son insu, désire le conduire hors de leur appartement, Paul n'est pas d'accord, préférant les documentaires animaliers et le match de rugby proposés par la télévision ce soir là... Le couple, qui n'allait déjà pas très bien, va exploser en vol!
   
   Pendant ce temps, sur la terrasse, l'on attend Paul et Marguerite, l'on boit (trop), l'on drague, l'on casse du sucre sur le dos des absents.
   
    Après "Avancer" j'attendais avec impatience le nouveau roman de Maria Pourchet. Quelques billets déçus m'avaient fait craindre le pire, mais si je ne me suis pas autant amusée (cependant quand même suffisamment!), c'est normal car finalement tout est plutôt triste voire pathétique. L'impression de gâchis, de vacuité. Mais aussi la peinture d'une certaine société, où l'on n'arrive pas à communiquer, ou si rarement.
   
    L'on passe de l'appartement à la terrasse, dans une comédie urbaine caustique, qui donnerait bien, tiens, une jolie adaptation théâtrale. Maria Pourchet maîtrise bien sa narration, au moyen d'une écriture acérée, vivante, parfois familière. Elle a le sens de la formule, "Son incapacité à dire du mal des gens le rendant suspect, on avait cessé de l'intégrer à un débat dont l'enjeu était de toujours mieux connaître les absents." De réjouissants morceaux, tels la conversation des voisines d'immeuble de Paul et Marguerite ou la dispute sur fond de commentaires rugbystiques.
   
   J'ai donc aimé cette lecture. (Prête à la discussion! ^_^)
   
    Un passage marrant hors contexte:
   
    "Le magnétisme dégagé par des chatons en vidéo basse définition agit même sur les individus les plus sensés, suscitant des comportements regrettables (glapissements, répétition compulsive du visionnage, emploi d'adjectifs prohibés tels que 'chou' et 'craquant') qui portent gravement atteinte à la dignité de leurs auteurs. Il ne s'agit pas d'un communiqué de l'OMS, mais de la triste vérité. Que quelque chose soit petit, fourré, avec de grands yeux, et voilà, fin de la civilisation."

critique par Keisha




* * *