Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le pont des assassins - capitaine Alatriste - 7 de Arturo Perez-Reverte

Arturo Perez-Reverte
  Le cimetière des bateaux sans nom
  Le Tableau du Maître flamand
  Club Dumas
  Le Peintre de batailles
  Le soleil de Bréda - Capitaine Alatriste - 3
  Le maître d'escrime
  Corsaires du Levant - Le capitaine Alatriste - 6
  Cadix, ou la diagonale du fou
  Le pont des assassins - capitaine Alatriste - 7
  Deux hommes de bien
  La patience du franc-tireur

Ecrivain espagnol né en 1951.
Il fut reporter de guerre pour la presse puis pour la télévision espagnole.
Il se consacre aujourd'hui exclusivement à la littérature.
Il a commencé sa carrière de romancier en 1986.
Il est membre de l'Académie royale espagnole depuis 2003.

Le pont des assassins - capitaine Alatriste - 7 - Arturo Perez-Reverte

7ème volume
Note :

   C'est toujours un plaisir de retrouver le capitaine Alatriste. Pour ce 7ème volume, l'auteur nous emmène à Venise la perfide, au cours de l'hiver 1627. Comme toujours, le capitaine et le jeune Inigo qui s'est considérablement calmé depuis leurs précédentes aventures, se retrouvent mêlés à de sombres complots. Il s'agit cette fois-ci d'une conspiration pour assassiner le Doge de Venise, rien de moins!
   
   De petits groupes de conspirateurs, de nationalités différentes, doivent donc se retrouver dans la cité où le plan machiavélique se met en place. On retrouve avec plaisir quelques vieux compagnons du capitaine dont le Maure Guttiero mais aussi son fidèle ennemi, l'irritant spadassin italien Gualterio Malatesta. On se doute évidemment que l'affaire va virer au naufrage, les soldats, simples pions sur l'échiquier de la politique, seront sacrifiés à d'autres intérêts.
   
   Le capitaine Alatriste promène sa silhouette fière et fatiguée dans les dédales de la Sérénissime, toujours aussi désabusé mais lucide prêt à faire son devoir quoi qu'il puisse en coûter. C'est certainement l'un des rares protagonistes à subodorer le déclin de l'empire espagnol.
   
   Perez-Reverte a le don de transporter son lecteur dans cette époque troublée grâce à une érudition remarquable. Un roman historique à l'atmosphère sinistre où la neige tâchée de sang remplace l'or et le pourpre, et les ruelles mal famées font oublier les palais magnifiques. Un mot enfin sur la langue, enfin sur la traduction, qui fait la part belle aux expressions délicieusement archaïsantes et rend hommage aux grands classiques espagnols. Bref, un septième volume des plus plaisants qui me donne toujours envie de suivre les aventures de mon capitaine préféré.
   
   
   Série Capitaine Alatriste:
   
   * Le Capitaine Alatriste (El capitán Alatriste)
   * Les bûchers de Bocanegra (Limpieza de sangre)
   * Le Soleil de Breda (El sol de Breda)
   * L'Or du roi (El oro del rey)
   * Le Gentilhomme au pourpoint jaune (El caballero del jubón amarillo)
   * Corsaires du Levant (Corsarios de Levante)
   * Le pont des assassins

critique par Folfaerie




* * *