Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le restaurant de l'amour retrouvé de Ito Ogawa

Ito Ogawa
  Le restaurant de l'amour retrouvé

Le restaurant de l'amour retrouvé - Ito Ogawa

Vive la cuisine japonaise!
Note :

   Dans son roman au titre un peu désuet, "Le restaurant de l'amour retrouvé", Ito Ogawa ne raconte pas une histoire d'amour.
   Son héroïne, Rinco, a été abandonnée par son ami indien et découvre le soir leur appartement complètement vide.
   
   Ce choc lui fait perdre la voix. Elle décide alors, n'ayant pas d'autre possibilité, de retourner vivre chez sa mère, dans sa province natale. Une femme qu'elle ne voit plus depuis 15 ans.
   
   Excellente cuisinière, Rinco va ouvrir un restaurant à côté de la maison familiale. Pour elle, cuisine et bien être vont ensemble.
   
   Après un entretien avec les clients, Rinco élabore pour eux un repas adapté à leurs besoins qui va leur apporter des choses surprenantes.
   
   A la manière d'un conte japonais, ce roman contient beaucoup de douceur et de délicatesse.
   
   Si l'histoire est un peu prévisible* et la narration très simple, elle ne bascule pas pour autant dans le désespoir larmoyant et laisse le lecteur baigner dans une atmosphère magique pleine de poésie. L'auteur rend un bel hommage à la cuisine japonaise, où les descriptions gastronomiques mettent l'eau à la bouche du lecteur. Les odeurs des herbes fraîchement coupées nous invitent à une balade dans la campagne, la viande grillée nous parvient avec les odeurs d'épices ainsi que le fumet de la soupe qui cuit doucement.
   
   C'est un roman sympathique, un brin trop doucereux à mon goût, mais qui dégage une telle gentillesse de la part de son héroïne, que l'on passe un bon moment de lecture.
   
   La scène finale avec le cochon est une véritable surprise de violence et aussi d'amour intense. C'est à l'image des romans japonais où la poésie la plus épurée côtoie une certaine brutalité.
   
   Enfin, ce livre nous parle de valeurs comme l'amour, le retour, le pardon, la solidarité, et ça fait du bien aussi.
   
   Et puis si on pouvait trouver l'épice, l'ingrédient magique pour adoucir la vie et les cœurs? Pourquoi pas?
   
   
   * Surtout avec le titre
    ↓

critique par Marie de La page déchirée




* * *



Une histoire magnifique
Note :

   Avec un titre tel que celui-là, on s'attend à une magnifique et grande histoire d'amour comme on les aime. Mais que nenni! D'ailleurs, tout commence avec le strict contraire : une rupture...
   
   Après être rentrée chez elle et avoir découvert son appartement vide, Rinco, qui sous le choc perd sa voix, décide de retourner dans son village natal en plein cœur des montagnes. Sa mère, qu'elle n'a pas vue depuis 10 ans semble peu enchantée de ce retour. Néanmoins, elle accepte tout de même d'aider sa fille unique à ouvrir son restaurant, afin que celle-ci puisse vivre.
   
   Seulement, le restaurant est loin d'être ce que l'on connaît d'habitude. En effet, ce sera un restaurant dans lequel une seule table par jour sera dressée et où les clients commanderont par avance ce qu'ils souhaitent manger. Très vite, le restaurant de Rinco obtient une très belle réputation, d'une part parce qu'on y mange très bien mais aussi parce que cette nourriture aurait des effets magiques qui permettraient d'exaucer les vœux...
   
   Ce retour, mal vécu par la mère et la fille, sera finalement l'occasion pour elles de se retrouver et de vivre un magnifique amour...
   
   Le texte dans un style tout japonais, est magnifique. Plein de sensibilité et de délicatesse qui entraîne le lecteur dans un rêve... En aucun cas nous ne pouvons qualifier ce roman de sensationnel, surtout en matière de rebondissement, mais il est fantastique tant il nous entraîne loin dans nos propres sentiments et émotions de paix.
   ↓

critique par Pauline




* * *



Le pouvoir des repas
Note :

   "Et si jamais il m'était donné de cuisiner dans ce petit village paisible au cœur des montagnes, j'arriverais peut être à m'ancrer enfin dans la réalité, à vivre pleinement. Je le sentais, cette certitude jaillissait du plus profond de moi, comme un magma en fusion."
   

   Rinco a tout perdu en une journée: ses meubles, ses instruments de cuisine (dont une cocotte Le Creuset!), ses économies, son petit ami et même sa voix.
   
   La jeune femme se réfugie dans son village natal où vit encore sa mère, avec laquelle elle entretient des relations tendues. Là, elle va concrétiser un projet qui lui tient à cœur: ouvrir un restaurant très particulier, retrouvé "Comme une grotte secrète où les gens, rassérénés, renoueraient avec leur vrai moi."
   
   Rinco pratique une cuisine véritablement inspirée et régénère en quelque sorte ses clients, d'une manière délicate et précise.
   
   C'est donc de résilience mais aussi de bienveillance et d'amour des autres qu'il est question dans ce roman dont le titre pouvait laisser craindre le pire : mièvrerie et naïveté. Mais ici le style est poétique et imagé (beaucoup de métaphores culinaires, bien sûr) et Ito Ogawa réussit à créer un univers à la fois poétique et fantasque, avec quelques touches de rudesse, mettant l'eau à la bouche de surcroît!
   
   Une petite merveille de délicatesse et de sérénité ! On rêverait de connaître l'adresse d'un tel restaurant!
   
   253 pages succulentes.

critique par Cathulu




* * *