Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Revolucion ! de François-Xavier Gauroy

François-Xavier Gauroy
  Revolucion !

Revolucion ! - François-Xavier Gauroy

Hasta siempre, Comandante
Note :

   Que s’est-il passé dans la nuit de la Saint Sylvestre pour qu’une jeune américaine se retrouve amnésique au pied du cadavre d’une inconnue ?
   
   Toute l’intrigue de ce livre repose sur sa périlleuse recherche d’identité dans le Cuba de cette fin 1958 et début 1959 où le destin de l’île prend un tournant décisif. Batista, l’ancien dictateur, vient de fuir laissant le pays aux mains des rebelles castristes menés par le «Che».
   
   Dans ce roman, il est question de complot, de conspiration mêlant la mafia, la CIA et les Soviétiques. Cuba, succursale des Etats-Unis pour ses casinos, sa prostitution, était le paradis du jeu en toute impunité et les enjeux étaient colossaux.
   
   En ces jours de transition, les personnages se débattent à la recherche de vérité et laissent planer un mystérieux secret de nature à faire basculer l’opinion mondiale jusqu’alors largement en faveur de Castro. Ces révélations, si elles étaient dévoilées, remettraient en cause les inspirations du leader de cette révolution et démontreraient sa véritable nature. Toute la révolution serait remise en cause.
   
   L’intrigue par elle-même n’a rien de bien original. C’est le contexte documentaire et historique qui m’a beaucoup retenue. Il m’a permis de m’approprier un peu cette histoire de la révolution cubaine restée, pour moi, en grande partie obscure. Par les nombreuses informations fournies dans ce livre, j’ai été très tentée d’en savoir davantage et donc fait de nombreuses recherches documentaires en parallèle.
   Et puis le roman nous permet de côtoyer Hemingway et de pénétrer un peu son personnage privé puisqu’il est ici un élément-clé de cette intrigue.
   
   (Il est à déplorer un certain nombre de fautes d'orthographe, énormes, tout au long du texte ce qui porte quelques préjudices à la qualité du roman, dommage !)

critique par Véro




* * *